Qui sommes nous ?

Présentation du laboratoire Mouvances

            Le laboratoire junior Mouvances, créé en janvier 2017 regroupe des masterant∙es et doctorant∙es qui mènent une étude critique et dépassionnée des discours produits sur les migrations.
            Nos travaux, d’abord lexicologiques, s’intéressent tout particulièrement aux processus de représentation et de catégorisation du phénomène migratoire et des personnes en migration, ainsi qu’aux effets sociaux de ces représentations/catégorisations dans le contexte de la dite « crise migratoire ». En effet, les phénomènes migratoires ont été à l’origine de la production d’un lexique varié soumis à des évolutions dépendant des locuteur∙rices et des contextes : tout un étoilement de termes façonne, pour chaque époque, les sens donnés aux migrations et contribue à la mise en place d’un double processus de visibilisation et d’invisibilisation, mais également de hiérarchisation des personnes en migration et des types de migrations.

            Dans une perspective constructiviste, nous analysons donc les stratégies de communication des différent∙es acteur∙rices s’exprimant sur les migrations, ainsi que les contextes d’énonciation des discours contemporains et passés.

            Les différents pôles du laboratoire proposent une première classification des discours de l’immigration en fonction des types d’acteur∙rices qui les énoncent.
> Le pôle juridique s’attache à définir la notion clef de catégorisation, à recenser ses applications dans le droit comme dans la jurisprudence et à en analyser les conséquences en termes de représentations.
> Le pôle institution s’intéresse aux champs d’action des organismes institutionnels (États, collectivités territoriales, organisations internationales, ONGs) avec une attention particulière portée aux interactions entre personnes migrantes et administrations.
> Le pôle médias étudie les représentations des migrant∙es forgées par les divers médias et les processus de visibilisation et d’invisibilisation qu’ils mettent en jeu.
> Le pôle arts et littératures s’intéresse aux enjeux de visibilisation des migrant∙es mis en place par les acteur∙rices culturels, artistiques et littéraires.

            L’étude lexicologique reste l’épine dorsale de nos recherches et donne à nos travaux une cohérence d’ensemble. Chaque mois, un des pôles consacre une table-ronde à une thématique spécifique (dont les compte-rendus sont en ligne). Ces tables rondes s’inscrivent dans un processus de recherche qui nous mène aujourd’hui à la rédaction d’un Dictionnaire situé des migrations.